03
15

Partager via Share on Facebook Tweet about this on Twitter Print this page Email to someone

Mars 2015

SÉANCES CINÉMA

LE MERCREDI SOIR, PLACE AU 7ÈME ART AU 30 RUE DE MARCINELLE ! VOICI NOTRE PROGRAMMATION CINÉMATOGRAPHIQUE POUR CE MOIS DE MARS. UN MERCREDI, UN FILM (OU PLUS!). NOS SÉANCES SONT PRÉCÉDÉES D’UNE TABLE D’HÔTES ET PARFOIS SUIVIES… D’UN CONCERT ! WELCOME !

MERCREDI 4 MARS
20H45 | 3,50€

THE DEVIL’S REJECTS
ROB ZOMBIE | US/GER | 109′ | VOSTFR

« Fort du succès obtenu avec son sympathique La Maison des 1 000 morts, premier film devenu rapidement culte chez les amateurs de cinématographie gore, Rob Zombie remet le couvert pour de nouvelles aventures des Firefly, famille composée de rednecks psychopathes en tout genre. Pourchassés par un shérif qui s’est juré de venger la mort de son frère par le sang, les Firefly fuient sur les routes de Californie, en semant la mort à chaque halte. Si le premier opus ressemblait à un train fantôme sous acide, The Devil’s Rejects lorgne plutôt du côté du road-movie et du western. On sent une volonté chez Zombie de vouloir renouveler le genre de l’horreur psychologique, de réussir les mêmes coups d’éclat que ses aînés, Tobe Hooper ou George A. Romero en tête, dans les années 70. Or il ne possède ni le sens de l’angoisse du premier, ni l’intelligence politique du second. Au mieux Zombie ennuie, au pire il énerve. »

Yann François, pour les Inrock en ligne, 1er janvier 2004

MERCREDI 11 MARS
20H45 | 3,50€

DO IT TOGETHER
US/NL | 2013 | VOSTFR

Une bande de braves et vaillants hollandais ont décidé de faire un bilan de santé du Do It Yourself dans les réseaux de la musique indépendante contemporaine.

Rencontre avec des acteurs majeurs d’une scène définitivement noise, math-rock et autres post-rock qui se bougent pour faire vivre une scène des plus riches, où de nombreux points de vue sur la création et le partage de ces registres musicaux se lient et se mêlent.

Avec notamment des interventions des acteurs, groupes et labels suivants : Mark Mothersbaugh (compositeur et membre de Devo), Steve Albini (membre de Shellac, producteur, ingénieur), Giraffes?Giraffes!, Aucan, The Ex, Part Chimp, Nelson Can, Africantape, Lite, Devo, Adebisi Shank, Chevreuil, Le Singe Blanc, Tera Melos, Shellac et bien d’autres encore !

MERCREDI 18 MARS
20H45 | 3,50€

LE TROU
JACQUES BECKER | FRANCE | 1960 | 132′ | VOF

Le Trou, c’est la prison. L’espace, c’est une cellule de la Santé à Paris. Le projet des détenus qui l’occupent, unis par le hasard, c’est l’évasion, le retour à la liberté. « Le trou », c’est ce qu’ils creusent à partir de leur cellule. Tendus vers leur dessein, ils vivent, après la solitude, la solidarité et la confiance. L’amitié naît et grandit aussi. Comme suspendu, le temps qui est la clef de la réussite, grâce à la patience et l’effort, façonne cet univers d’hommes d’honneur en marge des règles du monde judiciaire. Mais comme dans toute aventure humaine, la liberté a un prix.

Philippe Rocher, pour critikat.com, article à lire dans son intégralité.

MERCREDI 25 MARS
20H45 | 3,50€

ZIDANE, UN PORTRAIT DU XXIÈ SIÈCLE
DOUGLAS GORDON, PHILIPPE PARRENO | FRANCE | 2006 | 92′

« Qui n’a pas rêvé de fouler la pelouse dans la peau de Zizou, le plus illustre joueur de football de la planète ? De se glisser sous le célèbre maillot numéro 5 du Real Madrid ? Les artistes contemporains, Douglas Gordon et Philippe Pareno, voulaient créer avec Zidane, un portrait du XXIème siècle un nouveau langage, une nouvelle manière de filmer le sport en braquant 17 caméras sur le meneur de jeu du Real Madrid.

L’ambition était belle: se rapprocher de ce que peut vivre un athlète de haut niveau, comment ce dernier en une touche de balle, en une course, en un regard peut changer la face d’une rencontre. Pari fascinant sur le papier, le résultat s’avère finalement assez vain, comme si les deux réalisateurs, en différenciant enjeu esthétique et enjeu sportif avaient annihilé la dimension dramatique du football, le résumant à un obscur ballet désordonné. Et ennuyeux surtout, ce qui est plus dérangeant.

Loin de l’ivresse que l’on peut vivre lors d’un grand match de football, le film témoigne surtout de l’incapacité du cinéma à retranscrire un sport collectif, en se contentant d’enregistrer les efforts d’un héros donné. Malgré d’indéniables qualités formelles et l’utilisation parfois judicieuse de la musique du groupe Mogwaï, Zidane, un portrait du XXIè siècle est un essai non transformé. »

Review de Yannick Vély à lire dans son intégralité sur filmdeculte.com.

JEUDI 26 MARS
19H30 | Entrée libre

PROJECTIONS DANS LE CADRE
DE LA 24ÈME ÉDITION DU FESTIMAGES
| OUVERTURE DES PORTES À 19H30
| PROJECTIONS À 20H00

Focus cinéma sur le thème de la vieillesse. Ces trois projections de trois courts et moyens métrages seront suivies d’un débat animé par David Paul et Maximilien Dorceuil du Centre d’Action Laïque de Charleroi.

Que reste-t-il ?
48min, VOF, Felipe Sandoval, 2014

Tina et Claude ont 87 ans chacun et habitent dans une maison de retraite. Ils forment un jeune couple heureux qui vit son amour au grand jour. Ils sont une exception dans un environnement où la solitude des corps et des esprits prédomine au quotidien. Jean-Baptiste, malgré son parkinson qui avance inévitablement, est toujours à la recherche d’une partenaire. Angèle n’accepte pas son entrée en résidence et souffre en permanence de la perte de son mari. Marcel a été contraint de placer sa femme en maison de retraite car son état physique et mental se détériorait de jour en jour. Ces témoignages nous partagent quatre visions différentes de l’amour au 3ème âge et nous mènent incontournablement vers cette question : Que reste-t-il à la fin de nos jours, si ce n’est la solitude ?

Capture d’écran 2015-01-29 à 14.00.13

Albertine
19min, VOF, Alexis Stratum, 2014

Depuis le décès de son mari, Albertine, 81 ans, isolée du monde et coupée de toute vie sociale, semble attendre la mort avec impatience. Un soir, alors que la vieille dame tente avec difficulté de changer une ampoule dans son salon, Madame Liétard, la mêle-tout de l’immeuble, débarque chez elle. Bien décidée à lui donner un coup de main, celle-ci introduit le voisin dans l’appartement.

Capture d’écran 2015-01-29 à 14.01.38

L’être venu d’ailleurs
18min, VOF, Renaud De Putter & Guy Bordin, 2013

Printemps 2012. Dédée, prostituée en vitrine à Bruxelles depuis plus de 30 ans, revient avec humour, intelligence et franchise sur son histoire de vie peu commune, depuis ses débuts précoces, où elle se découvrit la « putasserie dans l’âme », au grand étonnement de ses proches.

Capture d’écran 2015-01-29 à 13.59.53